ZoneQuad 34

ZoneQuad 34

Amis quadeur , vous souhaitez faire des randonnées quad dans la bonne humeur sur Montpellier , l Hérault et ses alentours , rejoignez nous sur le forum de Zonequad 34

Derniers sujets

» ma ganache et mon 500
Aujourd'hui à 19:34 par Gus

» la trombine de mon joujou
Aujourd'hui à 7:44 par XtonyoXx

» Ma trombine
Dim 25 Juin - 21:29 par YOYO

» LETTRE DU CODEVER DE AVRIL MAI JUIN 2017
Jeu 11 Mai - 17:37 par Vforce

» POLARIS SCRAMBLER 2017
Jeu 11 Mai - 0:15 par Vforce

» POLARIS SPORSTMAN 2017
Jeu 11 Mai - 0:04 par Vforce

» POLARIS ACE 2017
Mer 10 Mai - 23:55 par Vforce

» POLARIS RZR 2017
Mer 10 Mai - 23:51 par Vforce

» POLARIS RANGER 2017
Mer 10 Mai - 23:44 par Vforce

Juin 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier

Petites annonces

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 7 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 0 Invisible et 4 Invités :: 2 Moteurs de recherche

RG34, Rotax800, Vforce


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 43 le Jeu 5 Jan - 22:13

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 18053 messages dans 1196 sujets

Nous avons 54 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est XtonyoXx


    infos venant des barjots du quad

    Partagez
    avatar
    Vforce
    FIRST ADMIN
    FIRST ADMIN

    infos venant des barjots du quad

    Message  Vforce le Mer 11 Nov - 10:58

    Même si ce post est un peu long, je vous encourage à le lire
    J'ai extrait et compilé un document du CODEVERT dont la source est en bas de ce post...
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------


    Les pratiquants des loisirs verts, et notamment les adeptes du quad, de la moto ou du 4x4, sont souvent victimes de préjugés.
    Vous pouvez tester vos connaissances sur le sujet à l’aide du « vrai/faux » ci-dessous.


    « Les pratiquants des loisirs verts motorisés sont dangereux, peu respectueux des autres usagers et de l’environnement. » : FAUX
    Près d’un français sur deux (46 %) juge que la randonnée motorisée est respectueuse de l’environnement (sondage IPSOS/Codever réalisé le 28/09/2009).
    Comme toujours, il faut se méfier des généralités, souvent entendues ou lues, y compris dans des documents officiels reviennent à « mettre tout le monde dans le même sac ».
    On ne niera pas qu’il existe, comme pour toute activité humaine, des irresponsables ou des délinquants. Ceux-ci ne représentent pourtant qu’une petite minorité, non représentative de l’ensemble des pratiquants. Bien entendu, leurs méfaits sont systématiquement mis en avant.

    La dangerosité pour les autres usagers n’est pas avérée.
    Si elle parait évidente au premier abord, elle est démentie par les faits. Les accidents impliquant un motorisé et un non-motorisé sur un chemin sont rarissimes.
    Le Codever n’a jamais pu obtenir le moindre chiffre officiel de la part du Ministère de l’Ecologie, malgré ses demandes réitérées. Aucune étude d’accidentologie n’est disponible. A noter qu’aucun assureur n’impose une surprime à ses assurés 4x4, quad ou moto, ce qui serait le cas si ceux-ci représentaient une catégorie à risques. Au contraire, il existe des tarifs préférentiels pour ceux qui font de la randonnée l’usage essentiel de leur véhicule.

    Le manque de respect envers les autres usagers est rare.
    Là encore, les faits observés démentent la plupart du temps les on-dits, comme le montrent les tendances statistiques de l’Observatoire des Chemins.
    La grande majorité des pratiquants respectent les consignes des chartes de bonne conduite, que ce soit celles édictées par les clubs ou celle du Codever, diffusée depuis plus de 20 ans ! (Lire : Les 10 Conseils du Codever).

    Le manque de respect pour l’environnement : une accusation infondée.
    Les pratiquants aiment la nature et prennent soin de leur environnement.Lors des randonnées, il n’est pas rare de ramasser les déchets abandonnés par les autres usagers (emballages de barres énergétiques, bouteilles vides...).
    La Journée des Chemins est souvent l’occasion de nettoyer des chemins ou des sites souillés. Certains clubs organisent plusieurs opérations de ce type tout au long de l’année.
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



    « Les quads, les 4x4 et les motos n’ont pas le droit de circuler sur les voies non goudronnées. » : FAUX
    Comme tous les véhicules à moteur, les quads, les 4x4 et les motos ont le droit de circuler sur les chemins ruraux et les voies privées ouvertes à la circulation publique.
    Références : article L 362-1 du Code de l’Environnement et Annexe n° 4 de la circulaire n°DGA/SDAJ/BDEDP du 6 septembre 2005 (dite « circulaire Olin »).
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


    « Les quads, les 4x4 et les motos n’ont pas le droit de circuler hors des routes et des chemins. » : VRAI
    La loi Lalonde interdit à tous les véhicules motorisés de circuler dans les espaces naturels en dehors des voies de circulation ouvertes.
    Exceptions : les véhicules remplissant une mission de service public (pompiers…) et, sous réserve des dispositions des articles L. 2213-4 et L. 2215-3 du code général des collectivités territoriales, les exploitants agricoles ou forestiers et les propriétaires et leurs ayant droits (sur leurs terres).
    Références : article L 362-1 du Code de l’Environnement et Annexe n° 4 de la circulaire n°DGA/SDAJ/BDEDP du 6 septembre 2005 (dite « circulaire Olin »).



    « Les chemins sont des espaces naturels. » : FAUX
    Qu’est-ce qu’un espace naturel ?
    Les définitions sont variables, mais il est généralement admis qu’il faut entendre « naturel » par opposition à « artificiel ». Un espace artificiel est plus simple à définir : il s’agit d’un espace aménagé par l’homme. Le plus évident : zones urbanisées, industrialisées (constructions, voirie, parkings…).
    Moins évident : champs, forêts d’exploitation (la plupart du temps, on peut tout à fait parler de « champs d’arbres » ! exemple : forêts des Landes). En vérité, il subsiste très peu de véritables espaces naturels en France (Parcs Nationaux, Réserves Naturelles, sommets des montagnes…).
    On trouve plus généralement des espaces semi-naturels : prairies, zones humides, forêts non exploitées… Il serait en fait plus réaliste de parler d’espaces ruraux.

    Et les chemins dans tout ça ?
    Les chemins sont des voies de communication aménagées (et donc, artificiels) par l’homme pour permettre la circulation des biens et des personnes.
    Ils ne peuvent donc être considérés comme étant des espaces naturels.
    Ils peuvent par contre traverser des espaces naturels ou semi-naturels, ce qui n’est pas un motif d’interdiction automatique ou systématique.
    Références : art. L 161-1 du Code de la Voirie Routière, art. L 161-1 du Code Rural, art. L 362-1 du Code de l’Environnement


    « Le Maire peut réglementer la circulation sur les chemins en prenant un arrêté municipal. » : VRAI
    Cependant, la liberté de circuler étant de valeur constitutionnelle, l’interdiction doit rester l’exception. La loi exige à juste titre que toute interdiction soit motivée, c'est-à-dire qu’elle soit strictement justifiée, par exemple pour des motifs de sécurité publique ou d’atteinte à l’environnement.
    A défaut, le Tribunal Administratif peut annuler l’arrêté municipal.
    Références : art. L2213-4 et L2215-3 du code général des collectivités territoriales


    « Des jeunes du village tournent en rond avec des mini-motos ou des motos de cross tous les week-ends. Le maire va résoudre efficacement le problème en prenant un arrêté municipal interdisant la circulation sur les chemins. » : FAUX
    La loi interdit déjà les engins non homologués (motos et quads de cross, mini-motos…) hors des terrains aménagés et réservés à cet effet. Fermer les chemins ne sert donc à rien, sinon à empêcher les randonneurs motorisés – qui ne tournent pas en rond, eux – de les emprunter tout à fait légalement.
    Référence : article L 321-1-1 du Code de la Route.
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



    « Le Maire peut interdire la circulation motorisée sur les chemins sauf pour les chasseurs/les pêcheurs. » : FAUX
    La loi n’autorise pas ce type de dérogation, qui serait discriminatoire.

    Références : article L 362-2 du Code de l’Environnement


    « Les quads, les 4x4 et les motos n’ont pas le droit de circuler sur les chemins balisés. » : FAUX
    Le balisage n’est qu’une aide à la randonnée (pédestre, équestre, cycliste…). Il ne vaut pas interdiction des autres usages, notamment motorisés, et ne présume en rien du statut juridique du chemin.
    Un itinéraire balisé peut donc emprunter des voies ouvertes ou fermées à la circulation des véhicules motorisés.
    Références : article L 362-1 du Code de l’Environnement et Annexe n° 4 de la circulaire n°DGA/SDAJ/BDEDP du 6 septembre 2005 (dite « circulaire Olin »).
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



    « Les chemins balisés sont réservés aux piétons. » : FAUX
    Le balisage n’est qu’une aide à la randonnée. Il ne vaut pas interdiction des autres usages et ne présume en rien du statut juridique du chemin.
    Un itinéraire balisé peut donc emprunter des voies ouvertes ou fermées à la circulation des véhicules motorisés, des cyclistes ou des cavaliers.
    Références : article L 362-1 du Code de l’Environnement et Annexe n° 4 de la circulaire n°DGA/SDAJ/BDEDP du 6 septembre 2005 (dite « circulaire Olin »).


    « Les sentiers sont réservés aux piétons. » : VRAI, sauf exceptions.
    Attention, ne pas confondre « chemin » et « sentier ». Un sentier est une voie très étroite créée par le passage des piétons (ou des vététistes, des cavaliers, des motos).
    La jurisprudence ne considère pas qu’un sentier soit une voie de circulation pour les véhicules.
    Or, un cavalier ou un vététiste sont des véhicules. Ils sont donc verbalisables lorsqu’ils circulent sur des sentiers.
    En outre, ils peuvent être poursuivis par le propriétaire du terrain pour dégradations, au même titre que le conducteur d’un engin à moteur (ou même, en théorie, qu’un piéton…).
    Exceptions :


       Lorsque le sentier est explicitement balisé pour une catégorie d’usagers (VTT, cavaliers). Les motorisés n’ont toutefois pas le droit d’y circuler.
       Lorsque le sentier est en réalité un chemin rural dont la largeur s’est vu réduite par la broussaille, faute d’entretien et de passage régulier. Le chemin rural est défini « par son statut et non pas par son aspect physique ou son entretien »
       Pour les propriétaires et leurs ayant droits circulant, à des fins privés, sur des terrains leur appartenant (sous réserve des dispositions des articles L. 2213-4 et L. 2215-3 du code général des collectivités territoriales)


    Références : jurisprudence (sur demande), annexe n° 4 de la circulaire n°DGA/SDAJ/BDEDP du 6 septembre 2005 (dite « circulaire Olin »), article L 362-2 du Code de l’Environnement.
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



    « La loi Lalonde/le Code de l’Environnement interdit aux quads, aux 4x4 et aux motos de circuler sur les chemins non carrossables. » : FAUX
    La loi Lalonde interdit simplement de sortir des routes et des chemins («hors-piste»). Elle autorise la circulation sur les routes, les chemins ruraux et les voies privées ouvertes à la circulation publique des véhicules à moteur. Mais aucune loi ne définit clairement cette dernière catégorie de voies. C’est de ce vide juridique qu’a profité la circulaire du 6 septembre 2005 pour mettre en avant un critère de « carrossabilité ». Or, c’est aux propriétaires qu’il revient de décider de fermer ou non leurs chemins à la circulation des véhicules à moteur.
    En outre, les chemins ruraux sont, de par leur statut juridique, ouverts à la circulation générale, quelque soit leur largeur ou leur état d’entretien. Comment différencier, sur le terrain, un chemin rural d’un chemin privé ?
    Pour mettre fin aux verbalisations souvent abusives, le gouvernement a publié le 13 décembre 2011 de nouvelles consignes plus claires destinées aux agents assermentés, au nombre desquelles ne figure plus la notion de carrossabilité.
    Références : Instruction du gouvernement du 13/12/2011 (NOR : DEVD1132602J ), art. L 362-1 du Code de l’Environnement, art. L 161-1 et 161-2 du Code Rural, art. L 161-1 du Code de la Voirie Routière. Synthèse : voir annexe n° 4 de la circulaire n°DGA/SDAJ/BDEDP du 6 septembre 2005 (dite « circulaire Olin »).


    « Les 4x4, quads, motos, font trop de bruit. » : VRAI et FAUX
    Vrai, car à l’heure actuelle ils font toujours plus de bruit qu’un piéton, un vététiste ou un cavalier (l’arrivée des véhicules électriques est en train de changer la donne).
    Faux, car pour circuler sur la voie publique les véhicules motorisés doivent être homologués, et donc répondre à des normes toujours plus sévères en matière de bruit (tant mieux !). Le bruit excessif est généralement la conséquence de modifications des systèmes d’échappement ou de l’utilisation d’engins non homologués (moto ou quad de cross, mini-motos…). Le Codever se bat depuis des années pour faire évoluer les comportements et les normes.
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



    « La randonnée motorisée détruit la faune et la flore. » : FAUX
    Les chemins ne sont pas des espaces naturels, mais des voies de communication créées par l’homme pour permettre la circulation des biens et des personnes. En restant sur les chemins, les randonneurs (motorisés ou non) ne dégradent pas la flore.
    Quant à l’impact sur la faune, il est généralement l’objet d’affirmations péremptoires peu ou mal étayées. Cet impact est variable suivant les espèces et mériterait d’être mieux étudié.
    Premier exemple : le magazine Le Chasseur Français a déjà eu l’occasion de rappeler que les bêtes sauvages n’entendent pas les mêmes fréquences que les humains. Elles sont moins dérangé par le passage d’un véhicule motorisé que ne peut l’être un promeneur. Pire encore : l’animal peut être surpris de manière préjudiciable par un piéton ou un cycliste qu’il n’aura pas entendu arriver.
    Deuxième exemple : la réserve naturelle du massif du Grand Ventron, à cheval sur les départements des Vosges et du Haut- Rhin. Depuis 18 ans, 2 799 000 euros ont été investis pour protéger le Grand Tétra. Alors qu’en 1964, on comptait encore 1000 individus, il n’en restait plus que 100 en 2004 et 10 en 2008 ! Or, on parle bien ici d’une réserve naturelle, c'est-à-dire d’une zone très protégée où même la pénétration pédestre est sévèrement contrôlée.
    Source : Bulletin de l’Association pour l’Equilibre et le Développement du Massif Vosgien (AEDMV)
    Dernier exemple : le camp militaire de Canjuers, dans le Var, où des espèces protégées d’oiseaux prolifèrent à l’abri des tirs d’obus !
    Le Journal de l’Environnement l’a d’ailleurs confirmé récemment : « Les terrains militaires ayant échappé à l’urbanisation, l’industrialisation et certains modes d’agriculture intensive, ils présentent souvent un intérêt faunistique et floristique. Ainsi, 20% de ces espaces sont classés dans le réseau Natura 2000. »
    L’IFEN (Inventaire Forestier National) le rappelle régulièrement dans ses publications : la cause n°1 de la perte de biodiversité est la régression des espaces naturels, due à l’artificialisation des surfaces.
    Sources : Var Matin du 28 mai 2006, Journal de l’Environnement du 9 septembre 2009, « Le Point sur » n°10 (IFEN-avril 2009).
    Rappelons le : les usagers des loisirs verts ne demandent ni goudronnage, ni bétonnage des espaces ruraux. Bien au contraire !
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



    « Les loisirs verts motorisés polluent. » : VRAI , mais ...
    Ca n’est pas si simple... Cette accusation revient souvent, car portée par l’idée simpliste que les autres activités de loisirs ne polluent pas parce qu’elles n’utilisent pas directement un véhicule à moteur.
    Or, il n’en est rien. Ainsi, des millions de français — notamment en milieu rural — utilisent régulièrement leur véhicule pour aller à la salle de sports ou au cinéma, emmener les enfants au stade, à la piscine… Les marcheurs ou les vététistes n’hésitent pas à parcourir des centaines de kilomètres pour aller pratiquer leur passion dans les Alpes, quand ce n’est pas à l’étranger. Et n’oublions pas non plus les vacances : mer, montagne...
    Or, d’une part, les émissions polluantes et celles de CO2 engendrées par les loisirs verts motorisés ne représentent qu’une infime partie de l’ensemble des émissions des utilisations « loisir » des français.
    D’autre part, les véhicules homologués utilisés pour la randonnée motorisée (largement majoritaires) répondent à des normes européennes en matière de dépollution, comme la voiture de Monsieur Toutlemonde.
    En d’autres termes, revient-il aux écologistes de décréter quelle utilisation « polluante » est utile ou inutile ?
    Quelques exemples :


       Un 4x4 de bonne taille, avec un moteur V6 essence, parcourant annuellement en randonnée 2000 km de chemins, produira moins d’une tonne de CO2 (920 kg). Il est à noter que la plupart des camping-cars, véhicules très appréciés des français, consomme plus que le plus gourmand des 4x4, sans que personne ne songe à leur reprocher...
       Une moto (ou un quad) de cylindrée moyenne (250 à 600 cm3) à la norme Euro 2, parcourant annuellement 5000 km en balade dans les chemins émettra 720 kg de CO2.


    A titre de comparaison :


       Un vol A/R Paris-Marrakech pour une thalasso au Maroc produira 930 kg de CO2 (pour une personne)
       Un vol A/R Paris-Katmandou pour un trekking au Népal produira 3,18 tonnes de CO2 (pour une personne)
       Un repas équivaut à émettre 3 kg équivalent CO2 (source : ADEME), soit environ 2,8 tonnes de CO2 par an et par personne.
       Le transport routier en région Ile de France représente à lui seul 39 452 tonnes/jour en moyenne (source : DRIRE Ile-de-France/AIRPARIF, cadastre 2000)


    Références : calculs réalisés sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (opérateur de compensation carbone volontaire).


    « Les 4x4, quads, motos dégradent les chemins. » : VRAI et FAUX
    Tout dépend de ce que l’on entend par dégradation. Pour certains, un brin d’herbe écrasé, une trace de pneu sont des dégradations !
    Or, l’usage des voies de circulation, qu’elles soient routes goudronnées ou chemins se traduit par une usure et une altération progressive de la chaussée.
    Cette altération dépend d’un grand nombre de paramètres (liste non exhaustive) :


       Situation du chemin (en forêt, en plaine, avec une pente...)
       Aménagement du chemin (nature du sol, empierré ou non, présence de fossés ou non...)
       Période de l’année où le chemin est utilisé et météo
       Type de véhicules empruntant le chemin, et surtout leur masse
       Fréquentation


    Dans tous les cas, il s’agit avant tout d’une question d’aménagement et d’entretien, et donc un problème économique, pas écologique.
    Les véhicules motorisés peuvent toutefois être responsables de dégradations, notamment lorsque la fréquentation est excessive et lorsque le chemin est non empierré et détrempé. Nous recommandons systématiquement aux organisateurs de grands rassemblements de procéder à des états des lieux et à des remises en état.
    Cependant, on fera remarquer que les pratiquants des loisirs verts motorisés sont fréquemment accusés à tort de dégradations sans aucun doute imputables aux engins agricoles et forestiers.
    Ainsi, il n’est pas rare de lire ou d’entendre dire : « des 4x4 (ou des quads) ont fait des ornières d’un mètre de profondeur dans le
    chemin ! »
    Ceci est tout simplement impossible techniquement, la plupart des 4x4 disposant d’une garde au sol comprise entre 19 et 30 cm, rarement au-delà. En d’autres termes, le 4x4 ne peut creuser une ornière de plus de 20 à 30 cm de profondeur, puisque son châssis se retrouve rapidement en contact avec le sol.


    « Le passage des 4x4, quads, motos évite la disparition des chemins. » : VRAI
    53 % des français jugent que la pratique de la randonnée motorisée évite que des chemins disparaissent faute de fréquentation suffisante (sondage IPSOS/Codever réalisé le 28/09/2009). Des milliers de kilomètres de chemins disparaissent chaque année faute d’entretien et d’une utilisation suffisante. Le passage régulier de véhicules (tracteurs, 4x4, quads...) ralentit la progression de la broussaille et la pousse de l’herbe au sol.
    D’autre part, les pratiquants mettent généralement leurs balades à profit pour dégager les arbres tombés à terre, élaguer les branches basses, supprimer les ronces trop envahissantes...
    Enfin, on rappellera l’existence de la Journée des Chemins, grande opération annuelle initiée par le Codever. Chaque année, traditionnellement le dimanche des Rameaux, des milliers de bénévoles rouvrent des chemins ruraux oubliés ou nettoient des sites pollués (voir [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Tout ceci permet aux communes de dépenser moins dans les opérations de débroussaillage de leurs chemins.
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



    Source CODEVERT (Révision 7 du 14 mars 2012)
    Document complet disponible ici : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    _________________
    "l homme jeune marche toujours plus vite que l ancien , mais l ancien connait la route "
    " si un matin tu te réveilles et que t as mal nul part , c est que t es  mort "

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Vforce
    FIRST ADMIN
    FIRST ADMIN

    Re: infos venant des barjots du quad

    Message  Vforce le Jeu 9 Juin - 21:19

    je le remonte

    personne l a vu


    _________________
    "l homme jeune marche toujours plus vite que l ancien , mais l ancien connait la route "
    " si un matin tu te réveilles et que t as mal nul part , c est que t es  mort "

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    avatar
    Fafane
    Modérateur
    Modérateur

    Re: infos venant des barjots du quad

    Message  Fafane le Jeu 9 Juin - 21:23

    :16: :16: :16:


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Invité
    Invité

    Re: infos venant des barjots du quad

    Message  Invité le Jeu 9 Juin - 21:47

    c est vrai que c est long à lire mais c est bon de savoir tout ça:155: , et j estime que l on est dans la normalité du respect de la nature et de l environnement , quoi qu en pense les connards qui nous supporte pas , je vais imprimé ce dossier et le premier qui nous fais chier je lui mettrai les articles sous le nez ,

    lisez ce dossier les copains :14: :142:
    avatar
    Rotax800
    SECOND ADMIN
    SECOND ADMIN

    Re: infos venant des barjots du quad

    Message  Rotax800 le Jeu 9 Juin - 21:57

    Nickel ce (petit) dossier


    _________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Invité
    Invité

    Re: infos venant des barjots du quad

    Message  Invité le Jeu 9 Juin - 21:59

    ça y est c est imprimé les copains , si besoin je l aurai dans la sacoche:14:
    avatar
    nomad
    Modérateur
    Modérateur

    Re: infos venant des barjots du quad

    Message  nomad le Jeu 9 Juin - 22:22




    :16: 169 175
    avatar
    Vforce
    FIRST ADMIN
    FIRST ADMIN

    Re: infos venant des barjots du quad

    Message  Vforce le Jeu 9 Juin - 23:48

    je vais faire un kit deco pour le goes a vendeen :13:


    _________________
    "l homme jeune marche toujours plus vite que l ancien , mais l ancien connait la route "
    " si un matin tu te réveilles et que t as mal nul part , c est que t es  mort "

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    Invité
    Invité

    Re: infos venant des barjots du quad

    Message  Invité le Ven 10 Juin - 8:35

    @Vforce a écrit:je vais faire un kit deco pour le goes a vendeen :13:

    ok ça me va

    Contenu sponsorisé

    Re: infos venant des barjots du quad

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 27 Juin - 22:58