ZoneQuad 34

ZoneQuad 34

Amis quadeur , vous souhaitez faire des randonnées quad dans la bonne humeur sur Montpellier , l Hérault et ses alentours , rejoignez nous sur le forum de Zonequad 34

Derniers sujets

» LETTRE DU CODEVERT 10/11/12/2017
Lun 16 Oct - 21:07 par RG34

» aplication pour iphone
Sam 29 Juil - 15:12 par Vforce

» GUIDE DU CODEVER
Mar 25 Juil - 11:57 par Vforce

» TRACES GPS
Lun 24 Juil - 23:17 par Los conos

» LETTRE DU CODEVER DE AVRIL MAI JUIN 2017
Jeu 11 Mai - 17:37 par Vforce

» POLARIS SCRAMBLER 2017
Jeu 11 Mai - 0:15 par Vforce

» POLARIS SPORSTMAN 2017
Jeu 11 Mai - 0:04 par Vforce

» POLARIS ACE 2017
Mer 10 Mai - 23:55 par Vforce

» POLARIS RZR 2017
Mer 10 Mai - 23:51 par Vforce

Octobre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Petites annonces

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 2 Invités :: 1 Moteur de recherche

jeb, jl34200


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 25 le Mar 17 Oct - 21:37

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 19894 messages dans 1297 sujets

Nous avons 45 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Ayel fabrice


    Goes G 625 i

    Partagez
    avatar
    Los conos
    THIRD ADMIN
    THIRD ADMIN

    Goes G 625 i

    Message  Los conos le Sam 22 Aoû - 11:32

    Fiche technique
    Moteur : monocylindre 4T, refroidi par eau, double ACT, 4 soupapes
    Cylindrée : 594 cm3
    Puissance maxi : 38 ch
    Alimentation : Injection
    Mise en route : démarreur électrique ou lanceur
    Embrayage : automatique
    Boîte : gamme courte, longue, marche arr
    Transmission finale : cardan 4x4 debrayable
    Suspension av. : double triangle superposé; ar. : amortisseurs indépendants
    Frein av. : 2 disques; ar. : 1 disque
    Pneu av. : 25X8-12; ar. : 25x10-12
    Réservoir essence : 17,7 litres
    Longueur : 2300 mm
    Poids à sec : 352 kg
    Empattement : 1490 mm
    Garde au sol : 275 mm
    Homologation :
    Coloris : Gris, Blanc
    Equipement de série
    Gamme courte/longue
    Marche arrière
    Tableau de bord digital complet
    Commande deux/quatre roues motrices
    Blocage du différentiel
    Totaliseur total
    Totaliseur partiel
    Jauge à essence
    Compte-tours
    Warning
    Voyant transmission
    Suspensions indépendantes
    Triangulation alu
    Prise 12 volts
    Démarreur électrique
    Lanceur manuel
    Treuil électrique
    Protège-mains
    Marchepieds rehaussés (châssis long)
    Boule d’attelage
    Suspensions à gaz réglables en précharge
    Dossier passager



    _________________
    Si tu as des idées va sur eBay.Et si tu ne trouves pas Google le fera
    avatar
    Los conos
    THIRD ADMIN
    THIRD ADMIN

    Re: Goes G 625 i

    Message  Los conos le Sam 22 Aoû - 11:33

    Dernier né de la gamme quads de Goes, le G 625 i arrive à point nommé pour permettre à la marque européenne de poursuivre sa progression sur le segment des quads rando homologués. Bien équipé et superbement dessiné, ce modèle 625 gagne aussi en puissance, ce qui devrait lui assurer un certain succès face à des rivaux généralement plus coûteux. Un bel engin, que nous avons pu découvrir à l’occasion du Mao Xian 2010, événement organisé par Goes France dans le désert de Gobi, en Chine…
    Ni fabricant, ni assembleur, Goes Europe base son développement sur la sélection de produits de qualité dans les gammes de différents partenaires, produits qui bénéficient ensuite de l’expertise de la marque en termes de design et de technologie. Le résultat est généralement des plus valorisants et abouti, à l’instar du travail effectué sur ce modèle 625 i, développé en partenariat avec le constructeur chinois CFMoto.
    Ce nouveau modèle reprend bien sûr la base du précédent 500 cm3 (G 520), mais profite d’un surcroît de puissance bienvenu et d’un habillage entièrement nouveau, dans un style très typé automobile avec des lignes modernes et dynamiques, des phares et feux stylisés, ainsi que des veilleuses et clignotants à diodes, très tendances. Un joli coup de crayon, dû à un cabinet de design travaillant aussi pour Peugeot automobiles (4x4), qui tranche véritablement avec la ligne plus pataude du modèle 500. “ Le projet initial était bien plus moderne, mais le consommateur n’est pas encore prêt pour des changements aussi radicaux ” nous précise Ghislain Guiot, Pdg de Goes France.

    Visite chez CFMoto

    Dès notre arrivée à Shanghai, nous prenons la route pour Hangzhou à 180km de là. Goes tient en effet à nous faire visiter l’une des deux usines de son partenaire CFMoto, et notamment celle où sont fabriqués ces nouveaux quads G 625 i. Nous sommes accueillis par le président de CFMoto en personne, Mr. Lai, qui dirige actuellement les quelques 1200 employés de la ZHEIJIANG CFMOTO POWER Co, Ltd, société créée en 1989. Au programme, présentation de la société et du nouveau G 625 i développé avec Goes, puis visite des chaines d’assemblage moteur et quads.
    Très moderne, l’usine compte trois lignes d’assemblage, respectivement dédiées aux deux-roues, aux quads et aux SSV. En phase de production, il sort un quad de la chaine toutes les cinq minutes, le cycle complet d’assemblage d’un modèle s’effectuant en près de quatre-vingt dix minutes. En bout de chaîne, le quad est pris en charge pour une batterie de tests (moteur, éclairage, etc.) avant d’être stocké pour son expédition future. D’une capacité maximale de 300 000 véhicules par an, l’usine de Hangzhou intègre également son propre service de R&D, lequel emploie près de 200ingénieurs pour l’ensemble de la société. Bref, une structure des plus sérieuses et un partenaire de choix pour Goes Europe.

    Découverte du G 625 i

    Après Shanghai et Hangzhou, nous partons pour Dunhuang, point de passage de la fameuse route de la soie, à plus de 3000km de là. Nous découvrons les nouveaux Goes 625 i dans un décor majestueux, au pied des grandes dunes de sable de Dunhuang où nous effectuons nos premières photos et faisons connaissance avec l’engin.
    Comparé au précédent Goes G 520, la progression esthétique ne fait aucun doute. Massif à souhaits, le G 625 i séduit tout autant qu’il impressionne par son gabarit imposant. De près, on apprécie la qualité de finition satisfaisante de l’engin, avec des éléments de carrosserie aux lignes harmonieuses, parfaitement ajustés, ainsi qu’une ligne générale sans faute de goût ni défaut apparents. Du beau travail pour un modèle estampillé moyenne gamme, qui s’affiche de 1000 à 1500 euros de moins que certains de ses rivaux. La selle est également retravaillée, avec une meilleure ergonomie et un rembourrage de qualité, notamment sur le châssis long, que l’on privilégiera naturellement pour les randonnées à deux.

    Bon niveau d’équipements

    Le Goes 625 i n’a rien à envier à ses concurrents au niveau équipements. Il dispose en effet de 4 roues motrices indépendamment suspendues par des amortisseurs à gaz, d’un blocage de différentiel commandé à main droite, de jantes aluminium (celles visibles ici en photo ne sont pas les jantes définitives), d’un treuil électrique, de porte-paquets avant et arrière de série, d’une boule d’attelage, d’une prise 12 volts près du sélecteur de vitesses, d’un coffre de rangement côté droit (qui recevra une prise 12 volts sur les prochaines versions), de larges protège-mains, d’un dosseret passager, d’un lanceur manuel et d’un frein de parking à main droite. Notez que la version châssis long bénéficie de rehausseur de marchepied et de poignées de maintien passager additionnelles. Un petit coffre d’appoint est par ailleurs proposé sous la selle, mais la température ambiante n’incite pas à y ranger des boissons fraiches.
    L’instrumentation de bord est pour sa part entièrement digitale, avec tachymètre, compte-tours, totaliseurs kilométriques et partiels, jauge de niveau d’essence et de température d’eau, horloge et indicateurs de rapport (court ou long), ainsi que de transmission (4x2 ou 4x4). Les commodos sont tout aussi fonctionnels, avec warning, clignos, klaxon, démarreur, commande du treuil électrique et éclairage à main gauche, frein de parking et changement de mode de transmission à main droite. Sur l’arrière du commodo gauche on note également la présence d’une gâchette permettant de débrayer ponctuellement la sécurité (override) qui coupe l’allumage lorsque l’on roule trop vite avec le blocage de différentiel activé.

    Prise en main rassurante

    Bien que massif, le Goes 625 i offre une prise en main rapide et rassurante. Il ne dispose par contre pas (encore ?) de direction assistée, ce qui nécessite un peu de poigne pour le manœuvrer à basse vitesse, surtout dans le sable et avec des pneus légèrement sous-gonflés pour offrir un meilleur grip sur ce type de terrain. Très vite, on se sent à l’aise à son guidon et les premières grimpettes de dunes s’effectuent facilement, pour peu que l’on ait activé le mode 4x4 tout en restant en tirage long pour profiter jusqu’au bout du couple très convenable de l’engin (46,9 Nm à 5500 tr/min).
    Le châssis court se montre bien sûr plus vif et joueur que son comparse (dont la plateforme est rallongée de 21 cm), mais celui-ci compense par un confort et une qualité d’assise supérieure. En position debout, la largeur de selle apparaît par contre un peu trop grande à l’entrejambes et le rehausseur de marchepied passager empêche le conducteur de placer plus en arrière ses pieds, pour une conduite buste en avant, avec un appui plus prononcé sur le guidon. Réglée un poil ferme lors de cet essai, notamment sur pistes rapides, la suspension est toutefois réglable via des valves permettant d’ajuster la pression interne d’azote de chaque amortisseur.
    Le freinage intégral au pied s’avère très efficace, tant en puissance qu’en progressivité, tandis que les leviers procurent pour leur part un freinage plus mollasson, forçant à bien empoigner les deux leviers conjointement pour s’arrêter vivement sans utiliser la pédale. Les changements de mode de transmission s’effectuent rapidement et sans encombre via le contacteur électrique à main droite, le sélecteur de rapport bénéficiant pour sa part d’une tringlerie directe entièrement repensée pour plus de douceur et de précision.



    Moteur plus puissant

    Côté moteur, le G 625 i bénéficie d’une évolution majeure du précédent bloc 500 cm3, qui gagne 101 cm3 de cylindrée et adopte un système d’injection électronique fourni par l’usine chinoise de Bosh. La puissance ne progresse que de 5,5 chevaux (38 ch non bridé, 20 ch en France), mais l’agrément d’usage dû à l’injection et le gain de couple appréciable (+ 8,1 Nm) permettent au G 625 i d’appréhender tous types de terrains sans appréhension. En solo comme en duo, nous sommes passés sans encombre des grandes dunes de sable de Dunhuang aux pistes arides et graveleuses du désert de Gobi, sans rencontrer de problème majeur côté moteur.
    Ce n’est pourtant pas faute de l’avoir sollicité plus que de raison, comme il se doit lors d’un véritable essai tout-terrain. Saignées cassantes, pierres saillantes, petits talus impromptus, rien n’est venu perturber l’homogénéité de l’engin, définitivement très à l’aise dans ce contexte tout-terrain très roulant. Même les pneus d’origine de marque CST (équivalents à des Maxxis Big Horn) ont fait preuve d’une bonne polyvalente, tout en offrant un bon grip. Seule petite critique, le G 625 i s’avère tout de même bruyant lorsqu’on le sollicite ainsi. Ceci étant, en plein désert on dérange moins de monde…
    En descente, on apprécie l’ajout par Goes d’un système de frein moteur au niveau de la transmission CVT, un plus qui permet de se laisser aller dans la pente sans avoir besoin de solliciter le frein. Contrepartie du système, ça couine parfois un peu au démarrage. Autre point critiquable, l’évacuation de chaleur moteur est un peu trop importante côté droit, ce qui pénalise sensiblement l’agrément d’usage par temps chaud. Heureusement, le moteur est convenablement refroidi par un circuit de refroidissement liquide et un radiateur d’huile additionnel.
    Bien lancé, sur route, le G 625 i autorise près de 95 km/h au compteur pour 87 km/h chrono mesurés au GPS. Une allure très correcte pour rallier par la route son terrain de jeu favori, sans se faire pousser par les voitures sur route ouverte.
    Réactions (0)
    Conclusion
    Au final, après quelques 300 km de dunes, pistes roulantes et routes diverses, force est de reconnaître que le Goes G 625 i tient parfaitement ses promesses. Vendu 6990 € en version châssis long et 6490 € en châssis court, il devrait rapidement trouver sa place sur un marché du quad rando-loisir très concurrentiel. D’autant plus que, pour ce prix, le G 625 i bénéficie d’un look nettement plus sexy que celui de nombre de ses rivaux.
    Equipements complets
    Aptitudes au duo
    Onctuosité moteur
    Gabarit
    Direction lourde
    Largeur de selle en position debout
    Chauffe côté droit
    Moteur :
    Partie-cycle :
    Esthetique :
    Equipement :7/10
    9/10
    9/10
    8/10

    Vitesse maxi :

    nc
    Note Finale :   8,3/10


    Dernière édition par Los conos le Sam 22 Aoû - 11:47, édité 2 fois


    _________________
    Si tu as des idées va sur eBay.Et si tu ne trouves pas Google le fera
    avatar
    Los conos
    THIRD ADMIN
    THIRD ADMIN

    Re: Goes G 625 i

    Message  Los conos le Sam 22 Aoû - 11:43



    _________________
    Si tu as des idées va sur eBay.Et si tu ne trouves pas Google le fera

    Contenu sponsorisé

    Re: Goes G 625 i

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 18 Oct - 4:05